Déontologie

Rappeler la mission du psychologue permet de mettre en place des garde-fous contre une méprise sur cette mission. Il me parait important de rappeler certains points essentiels afin de cerner le cadre d’intervention du psychologue, c'est-à-dire :
Le psychologue clinicien prend en compte l’inconscient et ses effets. Il donne des repères symboliques, et tient compte de la singularité de chaque patient. Son savoir qui s’élabore dans l’après-coup n’est donc pas transposable d’une personne à l’autre, ce qui lui demande de discerner son implication personnelle dans sa compréhension d’autrui.
Le psychologue n’est pas un technicien travaillant à la tâche effectuée, ses compétences relèvent d’une démarche constante d’élaboration et de formation. La position du psychologue est un ajustement continu entre théorie et pratique, et nécessite un contrôle permanent de celle-ci.
Le psychologue doit savoir se faire partenaire des différents intervenants (parents, professeurs, orthophonistes …) auprès du patient, de les accompagner, d’entendre les difficultés auxquelles ils sont confrontés et de s’en enseigner. Ce sont les spécificités de chaque intervenant qui contribuent à la bonne santé de l’enfant. Il s’agit donc de travailler ensemble en respectant les spécificités individuelles et professionnelles de chacun.

Pour plus d'information voir le code de déontologie